Tuesday, 11 December 2018 14:25

FRANCE – Un député souhaite que les citoyens adoptent un prénom “français”

Le député français Julien Aubert présente les 18 propositions d’ « Oser la France » sur l’Islam en France. L’une d’entre elles suggère d’imposer aux nouveaux citoyens français un prénom « français ».Retrouvez notre veille des médias français pour le mois de novembre.

Cet article s’inscrit dans le suivi de la veille médiatique du mois du novembre : un éclairage mensuel des faits les plus marquants issus de la veille des médias traditionnels et des nouveaux médias en Allemagne, en France, en Grèce, en Hongrie et au Royaume-Uni.

Julien AubertDate de publication: 19 Novembre 2018

Média: La Provence, quotidien régional français

Auteur: Julien Aubert, député “Les Républicains”

Lien: https://goo.gl/u4XbTQ

Description des propos anti-Musulmans :

Julien Aubert, député “Les Républicains”, a présenté 18 propositions politiques sur l’Islam en France réunies dans une charte nommée « Oser la France ». Dans une des propositions, il s’agit de faire adopter aux nouveaux citoyens français un prénom « français » : « Nous, nous proposons que lorsque vous acquérez la nationalité française, pour manifester votre désir d'intégration, vous adoptiez un autre prénom issu de la culture d'accueil. […] Quand vous portez à la fois un prénom et un nom étrangers, par définition, les gens partent du principe que vous êtes étranger ». Selon le député, le prénom doit être issu de l’histoire ou des calendriers français. La vision du député est que l’intégration dans la société est un devoir civique. Il propose également d’ouvrir un débat sur l’interdiction du voile en se basant sur « une étude jordanienne publiée dans une revue au-dessus de tout soupçon en matière scientifique, qui dit que lorsque vous êtes en phase de croissance, le fait de couvrir les cheveux cause des problèmes de santé ».

Information debunkée :

Cette proposition d’adopter un prénom “français” s’inscrit dans une vision très éloignée de la laïcité qui assure la liberté de conscience et garantit le libre exercice des cultes. La proposition s’attaque non seulement aux immigrants mais aussi aux citoyens français qui auraient un prénom qui ne sonnerait pas assez français. Sous couvert de militer pour l’intégration et la cohésion sociale, il s’agit plutôt de stigmatiser certaines communautés. Au-delà de l’absurdité de considérer le port du voile comme dangereux pour la santé et de promouvoir l’adoption d’un prénom « français », il est important de noter que les partis politiques de droite traditionnelle comme « Les Républicains », parti   fondé par l’ancien président Nicolas Sarkozy dévient dangereusement vers les idées de l’extrême-droite. 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.